15995229_702320496597145_2976612478166417041_o

Hildegarde de Bingen
Célèbre pour ses travaux en matières de médecine, l'abbesse Bénédictine Hildegarde de Bingen (1098-1179) a marqué toute l'europe par son rayonnement dans divers domaines (politique, musical, philosophique et médical) et par ses visions prophétiques. Passée maître dans la médecine psychosomatique et l'art de guérir par les plantes, elle soigne à la fois les corps et les âmes, proclamant que l'esprit de la femme est en tous points comparable et égal à celui de l'homme...

hildegarde-de-bingen-et-la-sexualite-feminine

Hildegarde de Bingen et la sexualité féminine

Le XIIème siècle est celui d’une l’Église triomphante, une Église dite « grégorienne » qui doit son nom au pape Grégoire VII (1073 – 1086). La doctrine se fonde sur la lutte contre la dépravation des mœurs. Le corps, « abominable vêtement de l’âme », est diabolisé.

   Ce siècle est aussi héritier d’une tendance misogyne bien ancrée dans les esprits : il sera suivi par bien d’autres.

Aux hommes l’espace public, la guerre et le pouvoir. Aux femmes l’espace privé, la maison ou le couvent.

   L’Église condamne fermement la « fornication » : la femme devient l’obstacle à la spiritualité, un être dangereux. On la méprise, au même titre que la culture ou tout ce qui peut sembler un divertissement pour l’esprit, et détourner le fidèle de son devoir envers Dieu......

http://plume-dhistoire.fr/hildegarde-de-bingen-et-la-sexualite-feminine/

8299128-12989874

Célèbre pour ses travaux en matières de médecine, l'abbesse Bénédictine Hildegarde de Bingen (1098-1179) a marqué toute l'europe par son rayonnement dans divers domaines (politique, musical, philosophique et médical) et par ses visions prophétiques. Passée maître dans la médecine psychosomatique et l'art de guérir par les plantes, elle soigne à la fois les corps et les âmes, proclamant que l'esprit de la femme est en tous points comparable et égal à celui de l'homme..

t_hildegard_forum_hildegard_1

L’un des esprits les plus inspirants du Moyen Age. Hildegard est amenée à un couvent bénédictin à l’âge de 8 ans pour son éducation. Ils apprennent à lire et écrire le latin, mais aussi la médecine. Bientôt, elle excelle dans tout. (VOSTfr)

Hildegarde est abbesse du monastère et par subtilement en utilisant son intelligence et de diplomatie, elle essaie de changer. Les lois et règlements Plus tard, elle obtient l’autorisation de fonder son propre couvent, elle commence par une approche révolutionnaire et humaniste à la foi. Compositeur, chercheur, médecin, écrivain, poète, mystique, politicien, militant écologiste ..

Hildegard von Bingen était une femme qui était en avance sur son temps. Sa musique et des œuvres littéraires et scientifiques sont aujourd’hui toujours aimé et son influence sur la médecine holistique est en croissance. Elle fut la première femme qui a écrit sur la sexualité féminine. Des siècles plus tard, Dante et Leonardo Da Vinci inspirés par son travail.

«Vision» - Hildegarde de Bingen (VOST FR)


http://elishean-portesdutemps.com/film-visions-hildegarde-de-bingen/

hvb

Manger, c’est se soigner. Certains aliments apportent de la joie et d’autres la tristesse, d’après sainte Hildegarde de Bingen. Il s’agit alors de retrouver un équilibre.

Se nourrir n’est pas anodin : « Quand l’être humain mange, il sacrifie une vie - un lapin par exemple - pour nourrir sa propre vie, explique le Père Pierre Dumoulin, spécialiste de sainte Hildegarde de Bingen. C’est le côté sacré de la nourriture, d’où la bénédiction de la table. L’homme ne peut contrôler tous les effets que va produire sa nourriture. » C’est ce que sainte Hildegarde appelle les « subtilités » des créatures, cette dimension qui nous dépasse, qui fait qu’on ne peut réduire un aliment à l’ensemble de ses principes actifs.

« Hildegarde n’a pas décrit les aliments en fonction de leur teneur en calories et en vitamines, mais en fonction de leurs vertus curatives (principe de subtilité), de sorte qu’on ne fera pas de différence entre un aliment et un remède » affirme le Dr Wighard Strehlow dans L’art de guérir par l’alimentation selon Hildegarde de Bingen (éditions François-Xavier de Guibert).

Hildegarde, dans ses livres Physica et Causae et Curae, où elle a fait rassembler ses connaissances par des moniales, conseille une alimentation fondée sur les céréales, la plupart des fruits et légumes, avec un usage modéré de viande, de gibier et de poisson, de lait et de produits laitiers, d’herbes, de condiments et de boissons. C’est le Dr Gottfried Hertzka qui a testé sur ses patients et vulgarisé les remèdes de sainte Hildegarde à partir des années 1950.

hvb_002

Les plantes médicinales

Les plantes médicinales ont été très importantes pour Hildegarde de Bingen. Hildegarde utilisait des herbes connues à l'époque, principalement méditerranéennes, des plantes médicinales et des épices exotiques du monde asiatique.

Mais, en dehors de ces plantes médicinales, elle utilisait également des plantes indigènes, qui étaient hors du commun à son époque.

Dans ses écrits, on peut y trouver une centaine de descriptions de plantes ainsi que les ordonnances associées pour certaines maladies..

http://www.arsmineralis.net/pages/fr/h.-v.-bingen.php

 

TERCINETMANDRAGORE0003 Ste HILDEGARDE DE BINGEN, abbesse bénédictine du XIIe siècle, n’affirma-t-elle pas : « La Mandragore, de forme humaine, est constituée de la terre dont fut pétri le premier homme d’où elle est plus exposée que toutes les autres plantes aux tentations du Démon. Celui qui souffre doit prendre une racine de Mandragore, la laver soigneusement, en mettre dans son lit et réciter la prière suivante : Mon Dieu, toi qui de l’argile as créé l’homme sans douleur, considère que je place près de moi la même terre qui n’a pas encore péché, afin que ma chair criminelle obtienne cette paix qu’elle possédait tout d’abord. »...

Amd la Mandragore troupe médiéviste

Enregistrer