François_Rabelais_Épîtresfête médiévale pour gargantua au Rivau (2)

Rabelais, originaire de la région, évoque le Château du Rivau dans l'une de ses plus célèbres œuvres, Gargantua (1534) lorsqu'il offre à l'un de ses capitaines le Rivau en récompense de ses victoires lors des guerres picrocholines.

 

Père de Gargantua et de Pantagruel

Pantagruel  (le fils)
Pantagruel est le premier livre de François Rabelais publié en 1532, et dont le titre complet est Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très renommé Pantagruel Roi des Dipsodes, fils du Grand Géant Gargantua

 

Gargantua (le père) 
Vie inestimable du grand Gargantua (1534).

Tiers Livre (1546)
Quart Livre (1552).
L'ensemble du Cinquième Livre, publié de façon posthume en 1564, n'est pas attribué à Rabelais avec certitude.
Les aventures sont écrites dans ce que l'on appelle aujourd'hui le moyen français, soit le français tel qu'on le parlait entre les xive et xvie siècles

 

 

gargantua du Rivau invite les passeurs à sa table (1)

— Vous y recevrez les innocents, vous serez fouettés. Donner le fouet et quelques caresses plus douces et plus libres encore, sous le nom de correction, à une jeune fille qu'un galant surprenoit au lit le jour des Innocents ,

gargantua du Rivau invite les passeurs à sa table (2)Gustave_Doré_-_Gargantua

cela s'appelait donner les innocents , recevoir les innocents, innocenter. Oh ! le bon temps! Que les dévots étoient alors galants et tolérants ! Cest à cet usage singulier et digne du culte de Gnide , d’Amathonte ou de Paphos, que se rapporte sans doute celui des fouetteurs du Rivau, auquel les anciennes éditions de Rabelais fai.soient allusion.

gargantua du Rivau invite les passeurs à sa table (3)

la botte de gargantua dans les jardins du chateau du Rivau

les paons, gardiens du jardin de gargantua au chateau du rivau

rivau castle Rabelais gargantua (1)

rivau castle Rabelais gargantua (2)

« L’on pourra trouver, dit l'auteur de l'Alphabet, dans les anciens exemplaires, un endroit où il est dit que c'est dormir comme qui tomberait ès mains des fouetteurs du Rivau. Cela est fondé sur ce qu’un seigneur du Rivau , grand maistre de la venerie, qui aimoit fort la chasse, ne dormoit guère et se levoit fort souvent la nuit; et ne pouvant souffrir que les autres dormissent, il les alloit réveiller et fouetter.

table gargantua passeurs rivau

rivau castle Rabelais gargantua (3)

L’on faisoit mesme de ce temps un conte de luy, qu'estant allé en Anjou, chez une femme qu'il aimoit, lorsqu'elle le veid partir de chez elle, vers la feste des Innocents, elle dit assez hault, en sorte qu'il le pouvoit entendre : Nous allons dormir à notre aise, et nous passerons les Innocents sans les recevoir.

soleil fête médiévale pour gargantua au Rivau (1)

  Mais il revint à deux jours delà, de plus de vingt lieues» exprès pour Tesveiller et la fouetter. » Sur quoi Bemier fait cette remarque dans ses Additions. « Quant à la note qui regarde les fouetteurs du Rivau , si cette comparaison, c’est doimir comme qui tomberoit entre les mains des fouetteurs du Rivau se trouve en'quelques éditions de Rabelais, comme l’auteur des Éclaircissements (c/u Rabelais de 1663 et 1666 le pretend , on peut y ajouter que cette espèce de noces de Bâché, et res marques apparentes de rigueur dégénè.....-

rabelais Pantagruel gargantua château rivau chinon