Défaite des Anglais en l’Île de Ré Laurent-de-La-Hyre

« La Défaite des Anglais en l’Île de Ré par l’armée française le 8 novembre 1627 » de L. de La Hyre

Le siège de Saint-Martin-de-Ré est une tentative manquée de prendre l'île de Ré par les forces britanniques venues apporter leur aide à la rébellion huguenote de La Rochelle. Cet échec marque le début du siège de La Rochelle par les forces royales et catholiques de Louis XIII, sous le commandement du cardinal de Richelieu. Ce siège est un épisode historique de la Guerre de Trente Ans.

 

 

Une scène de bataille très réaliste

En 1627, pendant le siège que les armées de Louis XIII font subir aux huguenots rochelais, cinq mille soldats et cent cavaliers anglais, menés par Georges Villiers (1592-1628), duc de Buckingham, envahissent l’île de Ré et assiègent Saint-Martin. Le comte de Toiras (1585-1636), gouverneur de l’île, résiste jusqu’à l’arrivée des renforts. Le 8 novembre, les troupes françaises opèrent alors leur jonction. Pris en étau, douze régiments anglais évacuent le bourg de Saint-Martin, en bon ordre, couverts par leur cavalerie. Obligés de réduire leur front avant de s’engager dans les marais, ils sont attaqués puis défaits. Les rescapés trouvent un abri dans l’île de Loix, où attendent les vaisseaux. Benjamin de Rohan (1583-1642), seigneur de Soubise, et frère cadet d’Henri II de Rohan, s’enfuit avec les Anglais.

 

 

" La Défaite des Anglais en l'Île de Ré par l'armée française le 8 novembre 1627 " de L. de La Hyre

Après une importante restauration, le tableau de Laurent de La Hyre (1606-1656), est exposé pour la première fois au musée de l'Armée. Cette œuvre de jeunesse de l'artiste représentant un épisode qui lui est contemporain, la reconquête de l'Île de Ré par le pouvoir royal en 1627, est montrée au public dans l'exposition Mousquetaires !

http://collections.musee-armee.fr

 

Extrait du catalogue Sotheby’s : « C’est en 1627 que Richelieu s’attaque directement au pouvoir protestant, de plus en plus rebelle à l’autorité royale et qu’il décide de réduire la place de La Rochelle. L’armée assiège la ville et une équipe d’ingénieurs construit la célèbre digue pour empêcher tout secours par la mer. L’événement a un grand retentissement international. L’armée anglaise débarque à l’île de Ré pour apporter son aide aux assiégés, mais elle est défaite par l’armée française le 8 novembre. Toute l’Europe catholique rend des actions de grâce ».

 

La défaite des Anglais au Feneau

Ceux qui s'intéressent à l'Histoire savent que l'île de Ré a souvent été le théâtre d'affrontements violents. Sous le règne de Louis XIII, la bataille entre l'armée anglaise du duc de Buckingham et celle du comte de Toiras, gouverneur de l'île de Ré, a fait des milliers de morts dans le nord de l'île.

http://www.notre-ile-de-re.com

 

Les Mousquetaires

  Hercule-Louis, cornet Commandant du Corps de mousquetaire de 1627 à 1632, lors du secours du fort de l'ile de Ré avec 32 mousquetaires engagés dans le corps expéditionnaire qui force le blocus anglais seraient capables à eux seuls, selon Richelieu, de « percer un front de bataillon jusqu’à la queue ». Elle maintient son rang à La Rochelle où un mousquetaire béarnais, Arnaud-Jean du Peyrer comte de Troisvilles, qui se fait appeler Tréville, est blessé. Au moment décisif, celui qui fait la victoire, les mousquetaires sont là.

mousquetaire cheval rochefort ecuyer histoire (1)

 

mousquetaire cheval rochefort ecuyer histoire (2)

 

mousquetaire cheval rochefort ecuyer histoire (3)

 

mousquetaire cheval rochefort ecuyer histoire (4)

 

Rochefort mousquetaire ecuyer histoire cheval

 

siège de La Rochelle (1627) Lettre Richelieu A MONSIEUR Henri d'Escoubleau de Sourdis L’ÉVESQUE DE MAILLEZAIS, EN OLERON.  < ==.... ....==> Rochefort, Mousquetaires, Richelieu (rébellion huguenote - Saint-Martin-de-Ré - siège de la Rochelle )