Traité de géographie de Claude Ptolémée (2)

Claude Ptolémée est un astronome, géographe et mathématicien grec. On sait très peu de choses de sa vie, si ce n'est qu'il fit des observations astronomiques à Alexandrie de 127 à 141.  Certains textes arabes le font vivre jusque 80 ans.

Dans l'Almageste (de al=le et magistos=très grand), Ptolémée rassemble près de neuf siècles d'observations astronomiques accumulées par les babyloniens et les grecs : ses tables de positions vont faire référence jusqu'à l'apparition de la lunette astronomique au XVII ème siècle.

Il est également l’un des précurseurs de la géographie, qui est une synthèse des connaissances géographiques du monde gréco-romain.

Des cartes géographiques basées sur des principes scientifiques et en particulier sur l'utilisation d'une grille de méridiens et de parallèles (c'est-à-dire un système de coordonnées) avaient déjà été réalisées depuis l'époque d'Ératosthène au IIIe siècle av. J.-C. Au siècle suivant, la géographie mathématique accomplit de grands progrès grâce à Hipparque. À l'époque de l'Empire romain, Marinos de Tyr continue d'approfondir le sujet, et Ptolémée le citera amplement. Tous les ouvrages antérieurs ayant été perdus, il n'est pas facile de juger jusqu'à quel point les méthodes présentées par Ptolémée sont originales, mais il est généralement admis que les principales projections cartographiques décrites dans la Géographie sont de lui. Pour les données relatives aux régions examinées plus en détail, Ptolémée a certainement utilisé, en plus de celles d'Hipparque et de Marinos, les descriptions d'itinéraires et de périples disponibles à son époque.... https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Ptol%C3%A9m%C3%A9e  

(Traité de géographie de Claude Ptolémée,... traduit pour la première fois du grec en français... par M. l'abbé Halma,... avec un Mémoire sur la mesure des longueurs et des surfaces chez les anciens, et particulièrement sur le stade, traduit de l'allemand de M. Ideler Reliure inconnue – 1828)

Nicolas Halma (né le 31 décembre 1755 à Sedan et mort le 4 juin 1828 (à 72 ans) à Paris) est un abbé, un mathématicien et un historien français de l'astronomie.

Traité de géographie de Claude Ptolémée


Il avait été chargé en 1808 par le ministre de l'Intérieur de poursuivre l'Histoire de France de Velly, et avait préparé deux volumes manuscrits.
Son œuvre la plus importante, entreprise à l'instigation de Joseph Louis Lagrange et Jean Baptiste Joseph Delambre, reste son édition du texte de l'Almageste de Ptolémée (1813-1816) et des « Tables faciles », avec la première traduction française (et dernière à ce jour) de ces œuvres à partir du texte grec original. Halma, L'almageste de Ptolémée.
Il a également édité et traduit les Commentaires de Théon d'Alexandrie (1822-1825), et écrit plusieurs ouvrages sur l'astronomie antique, parmi lesquels une Astrologie égyptienne (1824) et un Examen historique et critique des monuments astronomiques des anciens (1830). On lui doit enfin une édition de la Table pascale du moine Isaac Argyre (Paris, 1825).

 

Halma, Cité dans Les Misérables Tome III (1890) page 89 (Hugo )

Quant aux prêtres, c’était l’abbé Halma, le même à qui M. Larose, son collaborateur à la Foudre, disait : Bah ! qui est-ce qui n’a pas cinquante ans ?.....