Détruisez la Vendée, et l'Espagne se verra harcelée, conquise par les méridionaux joints aux soldats victorieux de Mortagne et de Chol

Le décret relatif aux mesures à prendre contre les rebelles de Vendée, dit aussi parfois loi du 1er août 1793 ou loi d'anéantissement de la Vendée est un acte législatif voté le 1er août 1793 par la Convention nationale, pendant la période appelée « la Terreur » durant la Révolution française.

c'est à la Vendée que correspondent les aristocrates, les fédéralistes, les départementales , les sectionnaires (1)

Présidence de Danton.  Suite du rapport fait au nom du comité de salut public, dans la séance du 1er août 1793, par Barère.

c'est à la Vendée que correspondent les aristocrates, les fédéralistes, les départementales , les sectionnaires (2)

Nous proposons de décréter les mesures que le comité a prises contre les rebelles de la Vendée; et c'est ainsi que l'autorité nationale, actionnant de violentes mesures militaires, portera l'effroi dans ces repaires de brigands et dans ces demeures des royalistes

 

c'est à la Vendée que se reportent les vœux coupables de Marseille , la vénalité honteuse de Toulon, les cris rebelles des Lyonnais

 

Comment nos ennemis n'auraient-ils pas porté tous leurs efforts sur la Vendée?
C'est le cœur de la République, c'est là que s'est réfugié le fanatisme,
et que les prêtres ont élevé ses autels ; c'est là que les émigrés,
les cordons rouges, les cordons bleus et les croix de Saint-Louis,
de concert avec les puissances coalisées, ont rassemblé les débris d'un trône conspirateur;

c'est à la Vendée que vous devez déployer toute l'impétuosité nationale, et réunir tout ce que la République a de puissance et de ress

 
c'est à la Vendée que correspondent les aristocrates, les fédéralistes, les départementales, les sectionnaires ; 
c'est à la Vendée que se reportent les vœux coupables de Marseille ,
la vénalité honteuse de Toulon, les cris rebelles des Lyonnais, les mouvements de l'Ardèche,
les troubles de la Lozère, les conspirations de l'Eure et du Calvados,
les espérances de la Sarthe et de la Mayenne, le mauvais esprit d'Angers,
et les sourdes agitations de quelques départements de l'ancienne Bretagne.
 

c'est à la Vendée que vous devez déployer toute l'impétuosité nationale, et réunir tout ce que la République a de puissance et

 

C'est donc à la Vendée que nos ennemis devaient porter leurs coups; 
c'est donc à la Vendée que vous devez porter toute votre attention, toutes vos sollicitudes ;
c'est à la Vendée que vous devez déployer toute l'impétuosité nationale,
et réunir tout ce que la République a de puissance et de ressources.
 

C'est donc à la Vendée que nos ennemis devaient porter leurs coups

 

» Détruisez la Vendée ; Valenciennes et Coudé ne seront plus au pouvoir de l'Autrichien. 

Détruises la Vendée; l'Anglais ne s'occupera plus de Dunkerque

 
» Détruises la Vendée; l'Anglais ne s'occupera plus de Dunkerque. 
 

Détruisez la Vendée ; Valenciennes et Coudé ne seront plus au pouvoir de l'Autrichien

 

» Détruisez la Vendée ; le Rhin sera délivré des Prussiens. 
 

Détruisez la Vendée; Lyon ne résistera plus, Toulon insurgera contre les Espagnols et les Anglais

» Détruisez la Vendée, et l'Espagne se verra harcelée, 
conquise par les méridionaux joints aux soldats victorieux de Mortagne et de Cholet.
 

Enfin, chaque coup que vous porterez à la Vendée retentira dans les villes rebelles, dans les départements fédéralistes, dans

 

» Détruisez la Vendée, et une partie de cette armée de l'intérieur va renforcer cette courageuse armée du Nord, 
si souvent trahie, si souvent désorganisée.
 

Enfin, chaque coup que vous porterez à la Vendée retentira dans les villes rebelles, dans les départements fédéralistes, dans les fron

 

» Détruisez la Vendée; Lyon ne résistera plus, Toulon insurgera contre les Espagnols et les Anglais, 
et l'esprit de Marseille se relèvera à la hauteur de la révolution républicaine.
 

La Vendée, et encore la Vendée Voilà le chancre politique qui dévore le cœur de la République française c'est là qu'il faut frapper

 

» Enfin, chaque coup que vous porterez à la Vendée retentira dans les villes rebelles, 
dans les départements fédéralistes, dans les frontières envahies.

Le décret relatif aux mesures à prendre contre les rebelles de Vendée, dit aussi parfois loi du 1er août 1793 (1)

 
La Vendée, et encore la Vendée ! 
Voilà le chancre politique qui dévore le cœur de la République française ; c'est là qu'il faut frapper ! 

Le décret relatif aux mesures à prendre contre les rebelles de Vendée, dit aussi parfois loi du 1er août 1793 (2)

 
» C'est là qu'il faut frapper d'ici au 20 octobre, avant l'hiver,
avant l'impraticabilité des routes, avant que les brigands trouvent l'impunité dans le climat et dans la saison.

 

loi d'anéantissement de la Vendée est un acte législatif voté le 1er août 1793 par la Convention nationale (1)

 

 Les Brigands de la Vendée n’avaient ni poudre, ni canons, ni armes : d’un côté l’Anglais pas ses communications maritimes, de l’autres nos troupes, tantôt par leurs défaites, tantôt par leur fuite, tantôt par des événements qui ressemblent à des intelligences concertées entre quelques-uns de nos soldats, quelques charretiers d’artillerie et les vendeistes, leur ont fourni de l’artillerie, des munitions et des fusils.

 

loi d'anéantissement de la Vendée est un acte législatif voté le 1er août 1793 par la Convention nationale (2)

 

L’armée que le fanatisme à nommée catholique  royale parait un jour n’être que peu considérable ; elle parait formidable le lendemain : est-elle battue, elle devient comme invisible ; a-t-elle des succès, elle est énorme. La terreur panique et la trop grande confiance ont tout à tour dénombré avec une égale exagération nos ennemis. C’est un rassemblement très-fort, mais non invincible pour des militaires ; c’est une chasse de brigands, et non une guerre civile pour des administrateurs politiques.

 

Révolution Française (2)

 

Cette armée catholique royale, qu’on a portée longtemps à quinze, à vingt-cinq, à trente mille, est aujourd’hui, sur le rapport des représentants du peuple près les côtes de Brest, d’environ cent mille brigands ; on croyait qu’il n’existait qu’une armée, qu’un rassemblement ; aujourd’hui l’on compte trois armées, trois rassemblements. Les brigands, depuis l’âge de dix ans jusqu’à soixante-six, sont en réquisition par la proclamation des chefs ; les femmes sont en vedettes ; la population entière du pays révolté est en rébellion et en armes : nous aurions une juste idée de la consistance de cette armée de révoltés en énumérant les différents districts qu’elle occupe, à quelques réfugiés près.

 

Révolution Française (1)

 

On croyait pouvoir les détruires le 15 septembre : le tocsin avait réuni vers le même but un nombre étonnant de citoyens de tout âge ; le pays s’était mis tout entier en réquisition avec ses piques, ses faux, ses instruments même de labourage, et avec des subsistances pour quelques jours seulement. Des contingents prodigieux par leur nombre autant que par la difficulté de les nourrir, de les armer, de les approvisionner, des contingents nombreux, levés presque à la fois depuis Angers jusqu’à Tours, depuis Poitiers jusqu’à Nantes, semblaient annoncer que la justice nationale allait enfin effacer le nom de la Vendée du tableau des départements de la République. Les contingents bivouaquaient : les uns gardaient le côté droit de la Loire ; les autres devaient appuyer et renforcer les colonnes de nos troupes.

 

Révolution Française (3)

 

Jamais depuis la folie des croisades on n’avait vu se réunir spontanément autant d’homme qu’il en eut tout à coup sous les drapeaux de la liberté pour éteindre à la fois le trop long incendie de la Vendée.

 Nous ferons un cimetière de la France plutôt que de ne pas la régénérer à notre manière et de manquer le but que nous nous sommes proposé.

 1er août 1793 Décret relatif aux mesures à prendre contre les rebelles de Vendée

D’un coup d’œil vaste, rapide, le comité a vu dans ce peu de paroles tous les vices de la Vendée.

-Trop de représentants ;

-Trop de généraux ;

-Trop de division morale ;

-Trop de divisions militaires ;

-Trop d’indiscipline dans les succès ;

-Trop de faux rapports dans le récit des événements ;

-Trop d’avidité, trop d’amour de l’argent et de la durée de la guerre dans une grande partie des chefs et des administrateurs.

Voilà les maux.

Nous proposons de décréter les mesures que le comité a prises contre les rebelles de la Vendée

La Convention Nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de salut public, décrète :

Art. 1. Le ministre de la guerre donnera sur-le-champ les ordres nécessaires pour que la garnison de Mayence soit transportée en poste dans la Vendée. Il sera mis, à cet effet, à la disposition du ministre de la guerre, trois millions pour l'exécution de cette mesure.

II. Il sera procédé à l'épurement de l'état-major & des commissaires des guerres de l'armée des côtes de la Rochelle, pour leur substituer des officiers-généraux & des commissaires d'un patriotisme prononcé.

III. Les généraux de l'armée des côtes de la Rochelle tiendront la main à l'exécution rigoureuse des lois rendues contre les déserteurs, les fuyards, les traîtres, & ceux qui jettent les armes & vendent leurs habits.

IV. L'organisation des compagnies des pionniers & des ouvriers sera accélérée; ils seront choisis dans les communes les plus patriotes.

V. Les généraux feront un choix pour former un corps de tirailleurs et de chauffeurs intrépides.

VI. Il sera envoyé par le ministre de la guerre des matières combustibles de toute espèce, pour incendier les bois, les taillis et les genêts.

VII. Les forêts seront abattues, les repaires des rebelles seront détruits, les récoltes seront coupés par les compagnies d'ouvriers pour être portées sur les derrières de l'armée, & les bestiaux seront saisis.

VII. Les femmes, les enfants, les vieillards seront conduits dans l'intérieur; il sera pourvu à leur subsistance & à leur sûreté, avec tous les égards dus à l'humanité.

IX. Il sera pris des mesures par le ministre de la guerre pour préparer tous les approvisionnements d'armes & de munitions de guerre et de bouche de l'armée, qui, à une époque prochaine, fera un mouvement général sur les rebelles.

X. Aussitôt que les approvisionnements seront faits, que l'armée sera réorganisée, & qu'elle sera prête à marcher sur la Vendée, les représentants du peuple se concerteront avec les administrations des départements circonvoisins qui se sont maintenus dans les bons principes, pour faire sonner le tocsin dans toutes les municipalités environnantes, & faire marcher sur les rebelles les citoyens depuis l'âge de seize ans jusqu'à celui de soixante.

XI. La loi qui expulse les femmes de l'armée sera rigoureusement exécutée; les généraux en demeurent responsables.

XII. Les représentants du peuple, les généraux veilleront à ce que les voitures d'équipage à la suite de l'armée soient réduites au moindre nombre possible, & ne soient employées qu'au transport des effets & des matières strictement nécessaires.

XIII. Les généraux n'emploieront désormais pour mot d'ordre que des expressions patriotiques, & que les noms des anciens républicains ou des martyrs de la liberté, & dans aucun cas le nom d'aucune personne vivante.

XIV. Les biens des rebelles de la Vendée sont déclarés appartenir à la République; il en sera distrait une portion pour indemniser les citoyens qui sont demeurés fidèles à la patrie, des pertes qu'ils auroient souffertes.

XV. Le présent décret sera envoyé sur-le-champ au conseil exécutif, au ministre de la guerre, & aux représentants du peuple près l'armée des côtes de la Rochelle.

 

loi d'anéantissement de la Vendée est un acte législatif voté le 1er août 1793 par la Convention nationale

 

 1793 Sur cette terre de Géants et de genêts en fleur, les Vendéens se soulèvent contre la Convention  <==.... ....==> Les Chemins de la Mémoire, Puy du Fou - Guerres de Vendée (in memoriam )

 

 

loi d'anéantissement de la Vendée voté le 1er août 1793 par la Convention nationale, pendant la période appelée « la Terreur »  <==

1789 Révolution Française, La Terreur à Rochefort - Charente-Maritime  <==