Le 12 juin, Cathelineau fut nommé, à Saumur, général en chef de la grande armée catholique et royale de la V

Le brave Cathelineau reçut son brevet de général en chef des armées de la Vendée, conçu en ces termes :

Le 12 juin, Cathelineau fut nommé, à Saumur, général en chef de la grande armée catholique et royale de la Vendée

Aujourd’hui , douze juin , mil sept cent quatre-vingt-treize, l’an premier du règne de Louis XVII , nous soussignés, commandant les armées catholiques et royalistes , voulant établir un ordre stable et invariable dans notre armée, nous avons arrêté qu’il sera nommé un Général en chef de qui tout le monde prendrait l’ordre. D’après le scrutin, toutes les voix se sont portées sur M. Cathelineau, qui a commencé la guerre, et à qui nous avons tous voulu donner des marques de notre estime et de notre reconnaissance.

En conséquence, il a été arrêté que M. Cathelineau serait reconnu en qualité de général de l’armée et que tout le monde prendrait l’ordre de lui.

 

Le 12 juin, Cathelineau fut nommé, à Saumur, général en chef de la grande armée catholique et royale de la Vendée

Fait à Saumur, en Conseil, au quartier-général, le dit jour et an que dessus. Signé :

 Lescure, Bernard de Marigny , Stofflet , de Beauvollier (aîné), Delmrgues , de Laugrenière , Delaville-de-Baugé , de La Roche- jaquelein , de Beauvollier ( le Chevalier ) , d'Elbée , Duhoux d’Hauterive , Tonnelet ,

 Desessarts , de Boisy, de Bonchamps.

Quelques autres noms sont illisibles ou ont disparu tout-à-fait, par suite de l’humidité de la cache où fut longtemps enfoui ce précieux brevet, aujourd’hui possédé par la veuve du fils de Cathelineau.

 Le 9 juin 1793, la ville de Saumur est prise d'assaut par les Vendéens. (Guerre de Vendée) <==.... ....==> loi d'anéantissement de la Vendée voté le 1er août 1793 par la Convention nationale, pendant la période appelée « la Terreur »